Nuit des Regards

Quand

16 septembre 2022    
18h00 - 23h59

Magasins généraux
1 rue de l'ancien canal, Pantin, 93500, Île-de-France
Chargement de la carte…

Artistes, collectifs, journalistes et militant·es de la scène culturelle émergente posent leurs regards sur l’exposition Regards du Grand Paris et livrent leurs récits de cette ville-monde.

18h30 — L’association Contemporaines interroge la place des photographes s’identifiant comme femme, non-binaire ou transgenre dans la commande publique photographique en France, autour de la présentation d’une étude qu’elle a menée sur le sujet.

19h15 — Rokhaya Diallo et Grace Ly enregistrent en live un épisode du podcast Kiffe ta race avec les artistes de l’exposition Alassan Diawara, Khalil Nemmaoui et Rebecca Topakian : où placer la frontière entre communautés choisies et communautés subies ?

À écouter ici.

20h15 — L’artiste Seumboy Vrainom :€ prend le micro pour une conférence performée entre fiction et réalité : c’est qui le Grand Paris ?

21h — Le média culturel Manifesto XXI s’assoit autour de la table avec Verdragon et MakeHerSpace : face à la gentrification du Grand Paris, quelles alternatives pour des espaces queer et féministes ?

22h — Le collectif d’artistes Kourtrajmeuf partage un projet à venir lié aux territoires et communautés du Grand Paris : comment les autres nous perçoivent-ils ? qui voudrais-je être face à ce monde ?

À partir de 22h30 — DJ set. Fondatrice du média Black Square et organisatrice des soirées Trap Africa, Cheetah est une DJ et productrice dont les inspirations oscillent entre afrobeats, hip hop, kuduro, future beats en passant par le baile funk.

 


Contemporaines
Pour la Nuit des Regards, Contemporaines présente une étude préliminaire sensible sur la place des photographes s’identifiant comme femme, non-binaire et transgenre dans la commande publique en France. Partant du constat que les femmes photographes représentent environ 40% des lauréates de la commande publique « Regards du Grand Paris », et ce malgré le nombre de femmes photographes diplômées d’écoles d’art en France chaque année, qui s’élève à plus de 60%, le projet porté par Contemporaines examine de façon non-exhaustive les inégalités de genre dans la commande publique photographique. S’appuyant sur des chiffres, des archives et des conversations, cette étude préliminaire sera restituée aux Magasins généraux le 16 septembre ainsi que sous la forme d’une publication vendue au bénéfice de l’association pour soutenir ses actions.

Contemporaines, association de loi 1901, s’engage pour l’égalité de genre dans l’art contemporain. Elle lutte pour offrir les mêmes opportunités, une meilleure représentation et une rémunération équivalente pour les artistes contemporaines dans un cadre bienveillant. Fondée en 2019 par Anne Bourrassé et Sonia Ye, Contemporaines réunit quarante bénévoles entre Paris et Marseille, qui œuvrent pour un paysage artistique plus juste, et plus représentatif de notre société.

Kiffe ta race
Le temps d’un enregistrement en live aux Magasins généraux, Rokhaya Diallo et Grace Ly animeront un épisode de leur podcast Kiffe ta race dans le cadre de l’exposition Regards du Grand Paris. Quel impact ont les clichés des représentations artistiques et culturelles sur nos vies ? Où placer la frontière entre communautés choisies et communautés subies ? Quelles sont les traces de l’histoire coloniale dans l’espace public ?

Pourquoi le mot « race » est-il tabou ? Comment assumer son identité plurielle ? De quelle manière l’histoire coloniale impacte notre quotidien, encore aujourd’hui ? Animé par Rokhaya Diallo et Grace Ly, le podcast Kiffe ta race voit les couleurs : il explore les questions raciales sans tabou. Un mardi sur deux, les deux animatrices reçoivent un·e invité·e pour explorer ses expertises et expériences sur toutes les questions qui touchent au quotidien des Asiatiques, des Noir·es, des Arabes, des Juif·ves, des Roms, et même des Blanc·hes, en France aujourd’hui. Un traitement assumé de la diversité comme enjeu sociétal et individuel dans des conversations sur un ton convivial, personnel et engagé.

Une production Binge Audio.

Seumboy Vrainom :€
L’artiste Seumboy Vrainom :€ propose une conférence performée sur la thématique du regard situé. C’est nous le Grand Paris ? Qui parle, pourquoi ? Comment habitons-nous un espace en pleine transformation ?

Seumboy Vrainom :€ est un militant Hors-Sol. Pur héritier de l’histoire coloniale française, il a grandi au Luth, une cité de région parisienne, au 13e étage d’une tour, flottant dans le virtuel. Face à une difficulté à se réapproprier la terre, il s’est naturellement plongé dans l’espace numérique. Tendu entre la singularité technologique et l’effondrement de la société thermo-industrielle, il milite pour une écologie décoloniale. Depuis avril 2020 Seumboy a lancé la chaîne Histoires Crépues qui lui permet de militer au travers de l’espace numérique. Il s’y présente comme un héritier de l’histoire coloniale française qui cherche à rendre cette histoire accessible.

Manifesto XXI
Face à la gentrification, quelles alternatives pour des espaces queer féministes ? Dans une urbanisation qui fait se recroqueviller les espaces de respiration spontanés, auto-organisés, une multitude d’initiatives se donnent pour but d’ouvrir l’espace aux marges oubliées de la planification urbaine. Qu’elles ouvrent des lieux ou se réapproprient la rue et les murs, les femmes et minorités de genre inventent une nouvelle façon d’habiter. Les tiers-lieux et fablabs proposent ainsi de se réapproprier les outils du culturel et du lien social, dans un esprit DIY (Do It Yourself : fais-le toi-même) et parfois libertaire ; les prides et les collages bouleversent l’urbanisation patriarcale. Venez vous inspirer !

Manifesto XXI est un magazine culture queer féministe. Le média valorise des artistes et des journalistes qui incarnent le monde tel qu’il est, dans toute sa complexité, lorsque l’on sort des sentiers battus. Manifesto s’intéresse aux scènes artistiques alternatives avec l’envie de soutenir des œuvres au discours fort, porteuses de changement social et culturel, capables de repenser les normes. La rédaction est basée à Paris et Marseille. 

KOURTRAJMEUF
Qui sommes-nous en réalité ? Comment les autres nous perçoivent-ils ? Qui voudrais-je être face à ce monde ? Une photographie en impression lenticulaire, représentant deux portraits, une réalité et un imaginaire rêvé, qui invite les spectateur·ice·s à se déplacer et peut-être changer de point de vue. Rêver la réalité est un projet qui confronte les différents regards que l’on se porte les un·es sur les autres, et pour commencer, KOURTRAJMEUF ont décidé de se confronter elles-mêmes en tant que collectif à ces questions, pour ensuite, avec d’autres artistes, créer une série de portraits.

KOURTRAJMEUF est un collectif de réalisatrices, photographes et artistes pluridisciplinaires qui se sont rencontrées à l’école de cinéma Kourtrajmé à Clichy / Montfermeil en 2019. Le collectif éclectique s’unit dans la réalisation de différents projets, transversaux aux champs artistiques ou commerciaux.